Recommandations pour bien choisir son assurance animaux

assurance animaux

Publié le : 17 septembre 20208 mins de lecture

Les animaux de compagnie ont besoin de traitement médical. Or, les frais liés aux vétérinaires peuvent être très onéreux. Ainsi, se souscrire à une assurance pour animal reste la solution la plus proche. Votre animal pourra alors pourront bénéficier de tous les soins à des coûts largement réduits. Mais encore, il faut bien savoir choisir son assurance.

Que faut-il savoir sur les mutuelles animalières ?

Également connues sous la dénomination de mutuelle pour animal, les assurances animales ont pour rôle de couvrir les frais relatifs aux soins prodigués à vos compagnons domestiques. Toutefois, les dégâts causés par votre animal de compagnie ne relèvent pas du domaine d’intervention de ces types d’assurances. Ces organismes ne couvrent que les maladies ou les accidents qui ont compromis la santé de votre animal. En outre, les assureurs remboursent une grande partie des frais occasionnés par les soins et la consultation d’un vétérinaire. Vous allez donc réduire vos frais et vous trouvez à l’abri d’un coût financier dur pour tous imprévus qui peuvent survenir. Pour ce qui est de son mode de fonctionnement, il est plus ou moins assimilable à une assurance santé classique. Si vous voulez obtenir un remboursement, alors il ne faut pas oublier de réclamer une facture lors de votre rendez-vous chez le vétérinaire. Cette facture vous sera demandée par votre mutuelle animalière. Il vous suffira par la suite de remplir une feuille de soins pour obtenir une grande part du remboursement. Notez que ce remboursement se fera par virement bancaire. Pour plus d’informations, visitez le site www.hyperassur.com.

Comment choisir son assurance animalière ?

Vous devriez comprendre dans un premier temps qu’il existe de nombreuses formules d’assurance animalière. Il y a, notamment celles qui ne couvrent que les accidents et les interventions chirurgicales, excluant ainsi les maladies bénignes. Ces dernières vous sont fortement déconseillées. Mieux vaut opter pour une formule complète qui ne laisse rien au hasard. Mais ces formules complètes divergent également en fonction des garanties et du tarif. Il y a d’abord la formule économique qui en principe couvre les gros pépins. Entre parfaitement dans ce cadre l’hospitalisation, les interventions chirurgicales ou les soins vétérinaires très onéreux. De par le fait qu’elles ne remboursent que les gros sinistres, ces formules sont souvent moins coûteuses. Ensuite, il y a les formules intermédiaires, qui en plus de couvrir les gros pépins, remboursent également les frais liés à des maladies bénignes. Elles sont certes plus coûteuses, mais ce sont des assurances aux grands complets. Enfin, il y a les formules premium qui proposent les remboursements dus à des événements majeurs, mais aussi à des frais de prévention. C’est ainsi qu’ils vont rembourser les frais liés aux vaccins, à l’achat des produits antiparasitaires voire même le bilan de santé annuel de votre animal de compagnie. En dehors des formules, n’oubliez pas également de faire le point sur le montant de la cotisation. Cette dernière peut aller du simple au double. Bien qu’elle semble très attrayante au départ, elle peut augmenter au fil du temps. Le mieux serait alors de se servir d’un comparateur en ligne pour faire jouer de la concurrence.

Que faut-il également prendre en considération ?

Avant de se souscrire à une mutuelle animalière, il faut également faire le point sur la franchise. Il s’agit notamment de la partie à votre charge qui ne sera pas remboursée par l’organisme assureur. En principe le montant de cette dernière se trouve entre 0 à 150 euros. Ce montant varie également en fonction du contrat d’assurance, de l’année ou du sinistre que l’assuré doit rembourser. Pour ce qui est du remboursement, vous devriez garder à l’esprit le fait que plus votre cotisation auprès de l’organisme assureur est élevée, plus le taux de remboursement lié aux interventions majeures ou aux frais de vétérinaire seront optimales. À la dépense de la formule que vous aurez choisie, le taux de remboursement peut varier entre 50 à 100 %. Par ailleurs, le délai de carence est aussi un point à ne pas négliger. Il s’agit notamment du temps que l’assurance met pour être effective. En outre, il s’agit d’une période d’ineffectivité durant laquelle votre animal ne sera pas assuré en cas de pépin ou de maladie. De ce fait ce délai ne devrait pas être beaucoup trop étendu et c’est un élément majeur qui sert à qualifier les services d’une assurance animaux. Selon le contrat choisi, ce délai ne devrait jamais dépasser les 180 jours. Autrement, vous êtes fortement déconseillée de vous intéresser à cette assurance. Enfin, vous êtes recommandé de privilégier les mutuelles animalières qui adhèrent à la charte des vétérinaires. Une telle charte résulte d’un manque de transparence provenant des contrats d’assurance. Les vétérinaires ont donc pris soin d’adopter cette charte de façon à optimiser les liens relationnels qui existent entre ces experts et les organismes assureurs.

Qu’en est-il de la durée des garanties ?

Les conditions de résiliation du contrat d assurance pour animal ne devraient également pas être laissées pour compte. Aussi, la grande majorité des compagnies d’assurances ne garantissent pas les animaux tout au long de leur vie. Il est donc important de miser sur une mutuelle qui garantit toute la vie de votre animal de compagnie. Mais même si l’assurance prévoit d’assurer votre animal de compagnie tout au long de sa vie, la franchise ne devrait pas augmenter sous prétexte que votre compagnon a pris de l’âge. Dans tous les cas, la couverture à vie sans augmentation de franchise et de coupure est à privilégier. Pour le découvrir, vous n’aurez qu’à lire le contrat d’assurance de fond en comble. Veuillez également rester vigilant sur la cotisation. Une bonne assurance animalière ne devrait pas prévoir une augmentation de cotisation au fil des années. Cette dernière doit rester la même autrement vous allez devoir payer plus que vous n’aviez imaginé au départ. Enfin, un point sur les différentes manières de résiliation est également à faire. En faisant le point sur ces dernières, vous allez pouvoir éliminer les propositions faites par certains comparateurs. Aussi, cela vous évitera les assurances animalières qui ont tendance à compliquer la résiliation des contrats. Bien que le secteur de l’assurance pour animal soit encore en pleine expansion, ces détails, vous permettront d’apprécier ces organismes assureurs et de trouver la perle rare en un rien de temps. 

Plan du site